Le Secrétaire général de l'OMD s'exprime sur la modernisation douanière devant les boursiers de l'OMD au Japon

31 août 2018

Le 30 août 2018, le Secrétaire général de l'OMD, Kunio Mikuriya, a tenu une conférence spéciale devant les boursiers de l'OMD à l'Institut universitaire national d'études politiques (GRIPS), à Tokyo, Japon. Étaient présents dix-neuf boursiers venant de Membres de l'OMD et suivant le programme universitaire de master en finances publiques au GRIPS ou en gestion stratégique et droits de propriété intellectuelle à l'Université Aoyama Gakuin (AGU).

La conférence portait spécifiquement sur les nouveaux défis et les défis en cours d'évolution auxquels est confrontée la douane, ainsi que sur la réponse apportée par l'OMD et la communauté douanière internationale, entre autres dans les domaines suivants : facilitation des échanges, en particulier l'Accord de l'OMC sur la facilitation des échanges (AFE) ; commerce électronique transfrontalier ; risques encourus le long de la chaîne logistique : préoccupations accrues concernant la sécurité, flux financiers illicites (FFI), coopération avec les administrations fiscales et mesure de la performance.

Durant la discussion qui a suivi, M. Mikuriya a répondu aux questions et écouté les commentaires des boursiers. Il a évoqué fréquemment la situation dans laquelle se trouvent les différents pays d'origine des boursiers, tout en expliquant comment l'OMD s'attache à promouvoir l'échange d'informations ainsi que la mise en œuvre de l'AFE. Il a exprimé son opinion sur la réflexion à mener face aux vives protestations à l'égard de la mondialisation et sur l'importance d'une approche renforçant le sentiment d'appartenance et d'adhésion dans les réformes douanières.

Les directeurs de programmes et professeurs des deux universités ont assisté à la conférence et ont salué le soutien apporté par l'OMD et par le Japon. À son tour, M. Mikuriya s'est félicité de ce programme, qui est un excellent exemple de partenariat entre douanes et universités dans la mesure où il aborde la question cruciale de la modernisation douanière pour le développement des ressources humaines s'appuyant sur la connaissance, sur des qualités de management et sur les réseaux. Le Secrétaire général a souhaité aux boursiers de l'OMD une brillante carrière dans la douane car il ne fait aucun doute qu'ils joueront un rôle dans la transformation de la douane au cours des années à venir.