L’OMD et l’UN-OHRLLS appellent à faciliter les échanges et le transit durant la pandémie de COVID-19

29 mai 2020

Reconnaissant les difficultés spécifiques auxquelles sont confrontés les pays en développement sans littoral (PDSL), la Haute Représentante des Nations unies pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement (HRLLS), Mme Fekitamoeloa Katoa ‘Utoikamanu, et le Secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), M. Kunio Mikuriya, ont publié le 29 mai 2020 une déclaration conjointe appelant les PDSL et les pays de transit à préserver la continuité des chaînes logistiques internationales et régionales durant la pandémie de COVID-19.

Il est ainsi précisé dans la déclaration que « Nous invitons les PDSL et les pays de transit ainsi que les organisations régionales à soutenir un fonctionnement fluide du transit, du transport et des couloirs commerciaux, tout en garantissant la liberté du transit dans le respect des dispositions pertinentes de la Convention de Kyoto révisée et des lignes directrices contenues dans les Directives de l’OMD sur le transit ».

Le Bureau de la Haute Représentante des Nations unies et l’OMD s’engagent à coopérer étroitement avec les PDSL, les pays de transit en développement et les autres organisations régionales et internationales concernées afin de soutenir un transit efficient et une facilitation efficace des échanges, de nature à appuyer une circulation plus rapide et plus facile des fournitures médicales et alimentaires importées pour lutter contre la COVID-19 et à favoriser l’intégration des PDSL dans les échanges mondiaux et régionaux. Ces dispositions, qui devraient réduire l’impact de la COVID-19, contribueront en outre à la mise en œuvre du Programme d’action de Vienne pour les PDSL, qui couvre la période 2014–2024, et des objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Le texte intégral de la déclaration est disponible ici.