Projet COLIBRI : premiers cours de formation en Côte d'Ivoire et en Mauritanie

17 d├ęcembre 2021

Le projet COLIBRI a organisé les deux premiers cours de formation en présentiel en Afrique de l'Ouest. La première a eu lieu à Abidjan, en Côte d'Ivoire, du 16 au 19 novembre 2021, et la seconde à Nouakchott, en Mauritanie, du 29 novembre au 3 décembre 2021.

La formation en Côte d'Ivoire s'est déroulée dans les locaux de l'aéroport international Félix-Houphouët-Boigny et a réuni 17 fonctionnaires de différentes administrations en charge de la lutte contre la fraude et des principales administrations nationales en charge du contrôle de l'aviation civile telles que les Douanes, la Gendarmerie, la Police Nationale, l’armée de L'air, le Ministère des Eaux et Forêts ainsi que la Cellule Aéroportuaire Anti Trafics (CAAT) du projet AIRCOP.

Le cours en présentiel a complété les thématiques théoriques déjà abordées par les fonctionnaires lors de la formation en ligne de septembre 2021.

La formation en présentiel a été l’occasion de se concentrer sur le volet pratique, sur la simulation des contrôles et d’appliquer les connaissances théoriques sur le terrain, notamment au cours d’inspections sur un hélicoptère présent sur le tarmac.

La formation sur le terrain en Mauritanie a également permis de mettre en pratique  la formation en ligne (organisée en février et mars 2021) et a rassemblé 39 fonctionnaires des Douanes, de la Gendarmerie, de la Police et de l'Agence Nationale de l'Aviation Civile. Des exercices pratiques et des tutoriels ont été réalisés et des études de cas réels ont été présentées et examinées afin d'en tirer des enseignements et des bonnes pratiques à appliquer dans le travail quotidien des agents.

Tout au long du cours, notamment lors des interventions des hautes autorités, il a été souligné que le projet COLIBRI est un modèle de coopération inter-agences dans le domaine de la surveillance et du contrôle de l'aviation générale.

Ces formations s'inscrivent dans le cadre du premier objectif du projet à savoir le renforcement des capacités des administrations nationales impliquées dans la lutte contre la fraude, le crime organisé et les trafics illicites.

Les formations continueront en Afrique de l’Ouest et du Centre pendant tout le premier trimestre de 2022. Le prochain cours de formation aura lieu à la fin de janvier à Dakar, au Sénégal.