Opération STOP II : 501,5 millions d’articles saisis et la participation de 160 Membres de l’OMD

09 juin 2022

Du 30 avril 2021 au 4 mai 2022, l’Organisation mondiale des douanes (OMD) a organisé la plus grande opération mondiale jamais menée par la douane, à laquelle ont pris part 160 administrations des douanes Membres, avec le soutien de plusieurs organisations internationales, dans le but de lutter contre le commerce illicite de médicaments, de vaccins et de dispositifs médicaux liés à la COVID-19. Baptisée STOP II, l’opération s’est articulée en trois phases. Les résultats finaux de l’Opération STOP II ont été annoncés le 9 juin 2022 lors d’un webinaire mondial.

Au cours des trois phases de l’Opération, un total de 2.769 cas de trafic a été rapporté par 90 Membres et quelque 4.034 cas de saisies ont été enregistrés. Sur les 501,5 millions d’articles saisis, 273,6 millions étaient des médicaments liés à la COVID-19 (ivermectine, doxycycline, prégabaline, etc.), 214,4 millions étaient des dispositifs médicaux (kits de test COVID-19, masques, gants usagés, gel désinfectant, bouteilles d’oxygène, etc.) et environ 13,5 millions étaient des doses de vaccins COVID-19.

Dans son allocution d’ouverture lors du webinaire mondial, le Dr Kunio Mikuriya, Secrétaire général de l’OMD, a fait état du succès de l’Opération, en réaffirmant le rôle important joué par la douane dans la protection de la société. Il a remercié les Membres de l’OMD pour leur engagement sans faille et leurs efforts continus en faveur de cet objectif. Il a également exprimé sa gratitude envers les Bureaux régionaux de liaison chargés du renseignement (BRLR) de l’OMD, les sociétés pharmaceutiques participantes ainsi que les organisations internationales partenaires, à savoir Europol, INTERPOL, l’Office européen de la lutte anti-fraude (OLAF), l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour leur coopération. Il a souligné que la clé du succès de STOP II consistait dans l’amélioration de l’analyse des données, en ce compris le développement d’indicateurs de tendances et de risques, et a conclu en confirmant tout l’intérêt de cette démarche.

Au cours du webinaire mondial, Mme Maryse Patricia NKOMA, Directrice générale adjointe de l’Administration des douanes du Gabon, a félicité l’OMD pour le succès de l’Opération STOP II et a rappelé l’importance du soutien permanent de l’Organisation aux fins du renforcement des contrôles visant à détecter les médicaments, les vaccins et les dispositifs médicaux illicites.

Dans son allocution, M. W. Sakata, Directeur général du bureau des douanes et des tarifs douaniers du Japon, s’est dit fier de l’assistance financière apportée en temps utile par son pays dans le cadre de cette opération. Il a salué les excellents résultats obtenus par les Membres tout au long de la pandémie de COVID-19, alors même que le rôle de la douane dans la protection de la santé et de la sécurité des citoyens gagnait encore en importance.

L’outil de communication sécurisée Groupe CENcomm DPI a été utilisé pendant l’Opération STOP II pour favoriser l’échange de données sur l’équipement médical et les médicaments de contrefaçon afin de permettre un partage rapide des informations entre les Membres. L’OMD a directement procédé à l’analyse des rapports de saisie des Membres et leur a fourni rapidement des rapports de tendance actualisés, permettant ainsi aux administrations des douanes de renforcer leurs capacités de lutte contre la fraude.

Avant les phases opérationnelles, une formation avait été dispensée aux Membres participants, en étroite collaboration avec les sociétés pharmaceutiques et les organisations internationales partenaires. Au total, 95 webinaires et sessions de formation ont été organisés, qui ont été suivis par quelque 5.100 participants ayant ainsi acquis les connaissances nécessaires pour mener à bien l’opération.

Pour de plus amples informations sur l’Opération STOP II, n’hésitez pas à contacter : iprteam@wcoomd.org